Le cri d’ Edvard Munch peinture expressionniste

// mai 2nd, 2012 // Projets de la classe

Ce tableau a été peint en 1893 par l'artiste norvégien Edvard Munch (1863-1944)

Commentaires retenus après discussion en classe :

Le personnage central est très effrayant, il ressemble  un peu à un fantôme ou à un personnage de film d’horreur (scream).
Il est habillé  tout en noir, on ne distingue pas très bien son corps et son visage est déformé, peut-être parce qu’il crie très fort.
On dirait qu’il se bouche les oreilles ou qu’il est horrifié, car il a les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte.
Le paysage autour de lui aussi est étrange et déformé, on dirait qu’il tourne, le ciel est rouge orangé et les autres couleurs sont très vives et plutôt agressives ou inquiétantes.
L’homme se trouve sur un pont mais on ne sait pas pourquoi, il a peut-être peur des deux personnages qui arrivent derrière lui.

Ce tableau exprime l’angoisse !

Suite à cette discussion les élèves ont eux aussi essayé d’exprimer le sentiment de leur choix par le dessin. Ils ont choisi librement le sujet, les couleurs et les formes. La seule consigne était d’essayer d’exprimer le plus clairement possible l’émotion qu’ils avaient choisi de provoquer. Voici quelques unes des productions de la classe et leurs commentaires.

La tristesse :

Léa : J’ai dessiné des gens sur une plage mais la scène est plutôt triste. Les enfants qui se baignent se noient car leurs brassards sont crevés. Ma plage est déserte, l’eau immobile et les personnages n’ont pas de vrai corps ni de visage. On dirait des cadavres allongés sur le sable ou dans des cercueils. Le parasol ressemble à un champignon toxique. J’ai mis un ciel très noir et mon soleil est couvert.

La rage :

Florent : Pour mon dessin, j’ai choisi des couleurs tristes et rageuses. Le noir, le rouge, et le jaune expriment la rage qui éclate, le gris, le marron et le blanc la tristesse. Le personnage volant est le diable, il est accompagné par un petit spectre. Les gros nuages noirs sont très épais, ils occupent tout le ciel et déchargent un éclair de rage inévitable. C’est le démon qui se moque de sa victime.

La colère :

Sébastien : Le boxeur est en colère, on le voit à l’expression de son visage et à sa position sur le ring. J’ai choisi des couleurs agressives comme le jaune, le rouge, le noir et le violet.

La joie :

Damien : Pour exprimer la joie, j’ai choisi de mettre beaucoup de couleurs et de dessiner des demi-cercles un peu comme un arc-en-ciel. J’ai voulu recouvrir toute la feuille de couleurs. Les formes rondes au centre ressemblent à des bonbons.

Comments are closed.